[Nos partenaires] [Historique] [Conseil d'administration] [Souscription]
[Comité d'honneur]

  

Historique du moulin.
Historique de la bataille.



Historique de la Bataille de Valmy:

C'est en juillet 1792 que les Français découvrent sur les murs de leur village que " la patrie est en danger " et tel est bien le cas sur le plan militaire. Le 20 avril 1792, lorsque l'Assemblée nationale déclare la guerre au roi de Bohême et de Hongrie, la France est engagée dans des conflits armés sur la presque totalité de ses frontières. La vieille armée de la monarchie, dirigée par DUMOURIEZ, est exsangue, abandonnée par ses chefs qui ont cherché refuge dans l'émigration, minée par l'indiscipline. Elle ne peut faire illusion face à la puissante armée forgée par Frédéric le Grand.

Depuis la déclaration de la Guerre les troupes françaises n'ont connu que des revers. Longwy tombe le 23 août et une place forte, réputée imprenable, Verdun, capitule le 2 septembre. Le 12 septembre les troupes coalisées arrivent à percer et à s'ouvrir un corridor dans l'Argonne à la Croix-au-Bois. Les troupes françaises battent alors en retraite vers le Sud. DUMOURIEZ prend le risque de laisser les Prussiens aller de l'avant et de se placer entre son armée et Paris. Cette audace s'avérera payante. Il obtient de KELLERMANN que celui-ci prenne position à l'Ouest de Sainte-Ménehould, à Valmy.

La Bataille peut alors s'engager. Une bataille d'artilleurs. Le célèbre Moulin n'y survivra point. C'est après huit heures d'une furieuse canonnade que BRUNSWICK fait avancer l'infanterie. Mais très vite il s'aperçoit qu'il n'aura pas l'avantage et rompt la bataille qui n'aura donc pas lieu. DUMOURIEZ n'a plus qu'à négocier le départ des troupes prussiennes et à les raccompagner avant de se lancer sur la Belgique.

Cette victoire ne doit pas nous faire oublier l'aspect plus ténébreux de la réalité : la surprenante faiblesse du nombre de victimes, les intrigues menées par DANTON, ROLAND et PETION et les soupçons de corruption qui pèsent sur le Duc de BRUNSWICK.
Mais quelles que soient les réalités, l'histoire retiendra avant tout une victoire qui boute l'ennemi hors des frontières et qui sauve la révolution menacée. Elle retiendra que la République fut proclamée le 21 septembre 1792, le lendemain de la bataille. Elle retiendra l'arrivée en masse des volontaires venus défendre la révolution et la République. Elle retiendra un symbole, immortalisé par de nombreux artistes, celui des sans-culottes battant les ennemis de la révolution devant un moulin.
Contactez-nous